Un sapin naturel, le favori des Belges

Reste moins de 3 mois pour Noël, le sapin est un indispensable des fêtes pour la plupart.

Trônant au milieu du salon, paré de couleurs et de lumières, boules et guirlandes, le sapin est à lui seul synonyme de Noël.

Et dans les foyers, c’est le naturel qui reste le plus plébiscité, représentant 80,7 % des ventes en 2018.

Profitant de la vogue pour tout ce qui est naturel, il devance largement le sapin artificiel (19,3 % des ventes), en perte de vitesse ces dernières années.

Si la part de sapin naturel augmente régulièrement depuis 2016, c’est principalement au profit du Nordmann. La part d’épicéa baisse, elle, régulièrement.

Le Nordmann best-seller

En ce qui concerne les variétés de sapins choisies, c’est le Nordmann qui l’emporte, avec 69,1 % des ventes, devant l’épicéa (27,7 % de parts de marché). La plupart de ces sapins sont achetés coupés, ceux vendus en pot ou en motte sont moins populaires, ils représentent seulement 10,9 % des ventes.

Rappelons que le Nordmann présente l’avantage de durer plus longtemps que l’épicéa, et de ne pas perdre ses aiguilles.

Les achats se font dans la première quinzaine de décembre pour plus de la moitié des foyers (56,5 %). Les sapins choisis mesurent généralement entre 1 et 1,5 mètre, même si de plus en plus craquent pour un arbre plus grand : 34,3 % d’entre-eux achètent un sapin de plus d’1,5 mètre !