Sapin de Noël artificiel ou naturel ? Quel est le meilleur pour l’environnement ?

Il est fréquent de croire que les sapins de Noël sont peu écologiques. Certains préfèrent même acheter un sapin artificiel, pensant faire un geste pour la nature. Cette idée est pourtant fausse. L’empreinte carbone d’un sapin naturel est plus faible que l’empreinte carbone d’un sapin artificiel. C’est une bonne nouvelle. Plus besoin de ressortir les vieux sapins en plastique ! Cette année, accueillez un sapin naturel traditionnel pour la saison des Fêtes. Pourquoi les sapins artificiels sont-ils mauvais pour l’environnement ?

Comparaison de l’empreinte carbone d’un sapin naturel et d’un sapin en plastique

Selon l’entreprise britannique Carbon Trust, qui lutte pour le passage à une économie durable, un sapin naturel de 2 mètres, qui finira dans une déchiqueteuse à bois ou dans un feu, aura dégagé 3,5 kilos de CO2. Cette quantité de carbone n’est pas due à la façon dont le sapin finit sa vie. Les 3,5 kilos de dioxyde de carbone auront été produits et dégagés durant tout le processus de fabrication, du moment où les arbres sont plantés jusqu’au moment où ils sont abattus et vendus. Par contre, si le sapin est jeté dans une décharge, son empreinte carbone monte à 16 kilos.

Le plus écologique reste le sapin en pot. Il peut être replanté et son empreinte carbone est drastiquement plus faible. Il s’agit de la solution la plus écologique qui existe.

L’empreinte carbone d’un sapin artificiel

Par contre, un sapin artificiel de 2 mètres dégage environ 40 kilos de CO2. Cette empreinte carbone correspond à la quantité de dioxyde de carbone dégagée lors de sa fabrication. Cela veut donc dire qu’il faudrait réutiliser votre sapin artificiel pendant 12 ans pour qu’il égale l’empreinte carbone d’un sapin naturel.

La plupart des sapins en plastique sont fabriqués en Chine ou dans des pays lointains. L’énergie utilisée pour les ramener jusqu’en Europe et en Belgique, est considérable. Normalement, les sapins de Noël naturels proviennent de sapinières régionales. Il ne faut pas oublier que les sapins sont des arbres, c’est pourquoi, ils continuent à absorber du CO2 même coupés. Une fois les Fêtes de fin d’année terminées, il peut aussi servir à alimenter un compost.

De plus, certains vendeurs de sapins de Noël financent la reforestation, en s’associant à des organismes durables qui luttent pour la préservation de l’environnement. Apprenez-en plus sur notre partenaire de reforestation Graine de Vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *